Focus sur Visa 2018

par les étudiants de l'ESJ PRO Montpellier

Dans les poches de Yan Morvan

Ses images des émeutes de Belfast, en Irlande, en 1981, sont exposées pour la 30e édition du festival.

Cet article a été écrit par Sarah Bourletias.
Publié le 03.09.2018 à 23h19 à Perpignan
Dernière mise à jour le 04.09.2018 à 07h42
Yan Morvan expose une série d’images sur les émeutes de Belfast, en Irlande du nord, en 1981. © Marin du Couedic

En reportage, que mettez-vous dans votre sac?

En ce moment, j’ai toujours une chambre 20/25, un trépied, des éclairages pour photo ou même une chambre noire. Souvent, il y en a pour 40 voire même 50 kilos ! Évidemment, je prends un sac adapté à ce matériel très lourd. C’est vraiment comme le tournage d’un film ! Par exemple, quand je suis parti à Belfast – à l’époque! , je suis parti avec trois boîtiers : deux Canon et un Leica. D’ailleurs, le Leica s’est pris une balle !

Quel est votre appareil photo préféré?

Le Leica, c’est mon préféré ! C’est passe-partout, ça fait vieux photographe. Quand je l’utilise, je mets des chemises hawaïennes. Avec ça, on dirait un vieux touriste américain paumé. C’est pas agressif. Je ne suis pas pénible avec les gens, je ne les attaque pas. Je demande simplement : « est-ce que je peux vous prendre en photo ? ». Après, c’est oui ou c’est non, mais il est certain qu’un Leica rend le premier contact moins compliqué.

Vous êtes plutôt argentique ou numérique?

Sans hésiter, l’argentique ! Je le préfère pour la finesse du grain, la profondeur, la qualité… C’est une photo qui est naturelle, le numérique, c’est des photos de jeux vidéo !

Qu’il y a-t-il dans vos poches à l’heure de cet interview?

Y’a la clé de ma piaule ! Et puis un bifton de 5 euros et des lunettes de soleil noires de star !

Avez-vous un porte-bonheur?

Oui, j’ai un truc, un héritage de mes grands-parents : un louis d’or. Je l’ai toujours sur moi lorsque je pars en reportage photo. C’est mon héritage, mon porte-bonheur. Si vraiment ça tourne mal, que les mecs me condamnent à mort là où je pars je me dis que ça pourrait peut-être me sauver la vie ! C’est un joker.

Vous souhaitez partager une info ou poser une question ?
Vous voulez signaler une erreur ? 
N'hésitez pas à écrire à Focus sur Visa
à l'adresse esjpro2018visaimage [@] gmail.com.